Cheikh Bâ

« le soleil délivre de ses doigts de peintre
les toiles du silence
et nous prendrons le temps
de vivre »


Cheikh est un poète, un musicien qui, de ses doigts de peintre ouvre le cœur de l’art par l’émotion et la lumière. Et s’il a choisi un support aussi doux qu’un textile au toucher de peau, aussi fragile et transparent que le verre, jouant à l’envers de son art, c’est peut-être pour toucher l’autre côté  du « décor »,  l’ombre du cœur de l’homme, celle qui reste tapie dans un coin secret, en profondeur,  et attend qu’un autre cœur vienne lui offrir par son émotion un peu de divin. Chaque tableau devient alors un univers à part entière, espace de rencontre des âmes.

Cheikh Bâ dit « Jar » utilise la technique ancestrale du « suuwer », « sous-verre » ou « fixé ». Illustrant souvent dans un style « naïf » des scènes du quotidien, cette technique consiste à peindre « à l’envers » sur le verre et à étaler les couches successives de peinture dans l’ordre inverse de leur apparition sur le tableau définitif. Ainsi, le peintre signe en premier, puis peint les personnages et enfin le décor.
Cheikh est un des rares artistes à utiliser cette technique en art contemporain.

bar de defilement
bar de defilement